Cours de Génie Logiciel

 

 

 

Systémique

 

 

 

Qu’est-ce qu’un système ?_ 2

1. Classification des systèmes 3

Les systèmes « fermés »_ 3

Les systèmes « relativement fermés »_ 3

Les systèmes « ouverts »_ 3

Les systèmes « complètement ouverts »_ 3

2. Hiérarchisation des systèmes 3

3. Les 6 composantes d’un système 4

L’environnement 4

Ses objectifs 5

Sa structure_ 5

Ses entrées – sorties 5

Son processus - fonctionnement 6

4. Les critères d’efficacité 6

5. Fonctionnement d’un système 6

6. Terminologie 7

7. Evolution des logiciels 7

 


 

Qu’est-ce qu’un système ?

 

C’est  un ensemble d’éléments en relation les uns avec les autres.

 

C’est un ensemble de procédures, de méthodes, de techniques unifiées par un certain nombre de règles pour former un ensemble organisé.

 


 

1. Classification des systèmes

 

Les systèmes peuvent être décomposés sur une échelle possédant 4 parties.

 

Les systèmes « fermés »

Ils n’ont aucun échange avec l’environnement dont ils subissent les modifications et perturbations sans pouvoir s’y adapter.

 

Les systèmes « relativement fermés »

Dans certaines conditions, ils peuvent s’adapter à leur environnement, tout en maintenant leur structure dans les limites préalablement définies.

 

Les systèmes « ouverts »

Ils ont la capacité de s’adapter à leur environnement, mais par contre ils ne peuvent pas le modifier. De plus ils ne peuvent pas modifier leur propre structure.

 

Les systèmes « complètement ouverts »

Ils possèdent les propriétés des précédents systèmes, et peuvent en plus modifier leurs propres structures.

 

 

2. Hiérarchisation des systèmes

 

N

I

V

E

A

U

X

0

Aucun échange d’informations avec l’environnement

 - COMPLETEMENT FERME

Marteau

1

Doté d’un « feed-back » de premier ordre, mais sans mémorisation. Réaction immédiate par acte réflexe.

Thermostat

2

« Feed-back » de deuxième ordre associé à une mémoire sélective. Cela tient compte des modifications futures prévisibles. Pas d’apprentissage.

Thermostat anticipe besoin

3

« Feed-back » de troisième ordre, ils possèdent en plus d’une mémoire sélective et d’une capacité d’apprentissage. Capacité stratégique.

Automates.

Eches élec.

4

Ils possèdent tous les attributs précédents. Avec en plus la volonté et l’imagination créatrice.

Système humain

5

Ils possèdent tous les attributs précédents. Avec en plus la capacité de modifier leurs propres structures.

Système entreprise

Remarque : un projet est un système de niveau 4.

 

3. Les 6 composantes d’un système

 

 

Un système se décompose en six composantes, qui sont en relations les unes avec les autres :

 

 

L’environnement

Ses objectifs

Sa structure

Ses entrées

Ses sorties

Son processus

 

 

 

L’environnement

 

L’environnement d’un système est constitué par les autres systèmes avec lesquels il est en interaction. On distinguera les aspects :

 

Environnement INTERNE

Environnement EXTERNE

Economique

Technologique

Institutionnels

Social

Psychologiques

 

L’environnement est difficile à modifier ou à maîtriser, et il influe sur les objectifs internes.

 

 

 

Ses objectifs

 

C’est la finalité et la vocation exprimant la raison d’être d’un système et des divers sous-systèmes qui concourent à son fonctionnement.

A ces objectifs doivent correspondre des niveaux de performances mesurables, qui permettront le contrôle et le pilotage de l’ensemble.

 

 

Sa structure

 

C’est le découpage du système en sous-systèmes, mais aussi la création des relations qui peut exister entre chacun des éléments constituants.

Ce découpage doit utiliser au mieux possible les ressources mises en œuvre.

L’efficacité globale d’un système dépend :

·        De sa structure

·        De la possibilité que la structure offre à la fixation de chaque sous-système.

 

 

Ses entrées – sorties

 

Entrées :

 

Ressources que  le système puise dans son environnement

(énergie physique / humaine, matières, compétences, information, argent)

Sorties :

 

Ce que le système produit de manière à atteindre ses objectifs.

 

 

 

L’outil idéal pour mesurer les entrées – sorties est le M.C.C. (Modèle Conceptuel de Communication).

 

 

Son processus - fonctionnement

 

Ce processus se décompose en un ensemble de fonctions, qui doivent obéir à un certain nombre de règles permettant le pilotage de l’ensemble.

 

Les outils et méthodes associés sont :

·        Règles de gestion

·        Règles d’organisation

·        Règles de production

·        M.C.T., M.O.T., M.P.T.

 

4. Les critères d’efficacité

  1. Assurer la cohérence de l’ensemble des objectifs des sous-systèmes avec les objectifs d’ensemble du système complet.
  2. Disposer des informations nécessaires pour évaluer les performances des sous-systèmes et assurer leur coordination.
  3. Regrouper les activités élémentaires afin de trouver la meilleure synergie et la meilleure productivité possible.
  4. Réduire les interactions entre les différents sous-systèmes afin d’assurer le minimum de pertes d’énergie.

 

5. Fonctionnement d’un système

Notion de triple processus

Décision

Information

Opération

 

 

6. Terminologie

 

 

 

7. Evolution des logiciels

 

  1. Changement continus : un programme utilisé dans un environnement réel doit changer, sinon il perd de son utilité dans cet environnement.
  2. Complexité croissante : lorsqu’un programme change, sa structure devient de plus en plus complexe.
  3. Evolution du programme : doit être un processus à régulation automatique. Voir qualimétrie.
  4. Conservation, stabilité organisationnelle : pendant sa durée de vie le taux de développement d’un logiciel est quasi-constant et indépendant des ressources allouées.
  5. Conservation, degré d’évolution : le degré d’évolution entre deux versions successives est pratiquement constant.